Baromètre annuel de la Fondation ITG : L’attachement des cadres à leur entreprise se maintient et le portage salarial émerge

Sondage annuel réalisé par la Fondation ITG en partenariat avec Les Echos, cette enquête produite par l’institut TNS Sofres et Taddeo révèle que les cadres sont toujours très attachés à l’entreprise et regardent avec attention le portage salarial.

 

Les cadres l’emploi et le travail demain

 

En effet, les cadres sont 87% à se définir satisfaits de leur travail dont 32% très satisfaits. Les chiffres de satisfaction sont en progression de 3 point par rapport à l’année précédenteL’attachement est le premier mot retenu par les sondés pour décrire leur sentiment à l’égard de leur entreprise (50%), quasi stable (- 1 point) par rapport à l’année précédente.

 

Télécharger l’étude en intégralité

Pour télécharger l'étude dans son intégralité, rien de plus simple. Un tweet ou un partage sur Facebook, Linkedin ou Google+ suffit via le bouton ci-dessous, validez et le téléchargement débutera automatiquement :

 

Les cadres souhaitent plus d’autonomie professionnelle

 

Au cœur de la satisfaction des cadres, on retrouve deux piliers pensés de façon complémentaire : l’autonomie et la rémunération. Ces deux items sont cités par 62% des cadres, dans des proportions similaires à l’année précédente. Ils confirment que c’est bien l’équilibre entre réalisation individuelle et rémunération qu’ils recherchent et qui fonde leur satisfaction.

« La liberté d’initiative », autre facette de l’autonomie est citée par 35% des sondés soit une progression de 4 points et qui doit se lire en complémentarité de l’autonomie.

 

Les nouvelles formes d’emploi attirent l’attention des cadres

 

Les managers anticipent le travail demain qui serait moins linéaire et marqué par de nombreuses mutations. Plus de 9 sondés sur 10 considèrent que chaque travailleur va connaitre plusieurs transitions et reconversions professionnelles. Pour 88% des sondés, une majorité de retraités continuera à travailler et Pour 87% des sondés, chacun dans sa carrière expérimentera plusieurs statuts : entrepreneur, salarié, chômeurs.

Plus de 6 cadres sur 10 considèrent que la norme d’emploi ne sera plus le Contrat à Durée Indéterminée.

Pour 62% des sondés, une majorité de salariés aura plusieurs emplois en même temps. C’est donc un marché du travail plus souple, moins rectiligne que dessinent les cadres. Une vie professionnelle qui s’affranchira des frontières traditionnelles que sont la retraite, le statut de salarié et d’indépendant, ou le CDI en tant que norme.

 

Le portage salarial, mieux connu, intéresse d’avantage les cadres

 

Le portage salarial, qui avait été testé en 2013, connaît un fort gain de notoriété. 42% des cadres connaissaient cette nouvelle forme d’emploi il y a un an. Ils sont aujourd’hui 53% à en avoir entendu parler. Invités à donner leur avis sur le concept de portage salarial, les cadres témoignent d’un intérêt marqué.

Cette forme d’emploi hybride qui permet à des travailleurs autonomes de bénéficier du régime salarial (assurance chômage, assurance maladie et prise en charge administrative) est jugée intéressante par 87% des cadres, si ces derniers envisageaient demain de se mettre à leur compte.

Interrogés sur les nouvelles formes d’emploi, les cadres témoignent d’une bonne connaissance des alternatives au salariat classique. Les SCOP connaissent le meilleur taux de notoriété, citées par 71% des salariés. Le travail par mission est bien connu des cadres, (64%) ; Les groupements d’employeur qui permettent au salarié de partager son temps entre plusieurs entreprises sont connus de 54% des cadres ;